Allergie alimentaire : les signes à surveiller et les bons gestes à adopter dans les Hauts de Seine

Allergie alimentaire

Publié le : 03 janvier 20246 mins de lecture

Adultes et enfants peuvent présenter une allergie ou une intolérance à différents aliments. Une fois le diagnostic donné par le médecin, la personne touchée par ce problème doit exclure certains mets. Dans notre rubrique, nous allons vous révéler quelques signes d’allergie alimentaire à surveiller et les bons gestes à adopter pour éviter les complications.

Quand est-ce qu’il y a une allergie alimentaire ?

L’allergie alimentaire consiste à des réactions immunitaires anormales qui surviennent après l’ingestion d’un aliment spécifique. Appelé allergène ou trophallergène, celui-ci n’est pas offensif pour l’organisme d’une personne. Pour traiter votre problème d’allergie, il vous suffit de vous rendre à la pharmacie de garde dans les Hauts de Seine.

Ce type d’allergie se fait sentir au niveau du tube digestif, plus précisément sur la paroi. Lors du premier contact avec l’allergène, il n’y a pas encore de symptôme. Un second contact avec l’aliment en question provoque la stimulation des mastocytes. Des substances telles que l’histamine se libèrent et vont causer des signes inflammatoires.

Quels sont les allergènes alimentaires les plus fréquents chez l’enfant et l’adulte ?

Les allergènes chez l’enfant et chez l’adulte ne sont pas les mêmes. Certains enfants sont allergiques à :

  • l’arachide ;
  • les fruits à coque ;
  • l’œuf ;
  • le poisson ;
  • la moutarde ;
  • le lait de vache ;
  • les protéines.

Chez l’adulte, les allergies alimentaires se manifestent suite à la consommation de certains aliments comme :

  • le gluten ;
  • le soja ;
  • les poissons, les mollusques, les crustacés ;
  • certains fruits ;
  • lait de chèvre ou de brebis ;
  • la moutarde, le sésame, le lupin, le céleri.

Nombreux sont les adultes qui sont aussi allergiques au : quinoa, millet, sarrasin, noix exotiques, produits de la ruche…

Quels sont les signes à surveiller ?

L’allergie alimentaire peut se manifester de différentes manières :

  • crise d’asthme ;
  • troubles digestifs (diarrhées, douleurs abdominales) ;
  • rhinite allergique ;
  • urticaire ;
  • syndrome oral (gonflement des lèvres, démangeaisons au palais de la gorge).

Les symptômes qui apparaissent sont plus graves dans certains cas :

  • une crise d’asthme plus importante ;
  • un œdème pharynge ou larynge ou œdème de Quincke ;
  • un choc anaphylactique (urgence médicale)

Comment éviter l’allergie alimentaire ?

Si vous pensez être allergique à un aliment, parlez-en à votre médecin traitant. Il est le seul à pouvoir établir un diagnostic d’allergie alimentaire à l’aide d’un bilan allergologique. Le traitement de l’allergie alimentaire est seulement préventif. Vous devriez éliminer tous les aliments et les allergènes à l’origine des réactions allergiques. Au terme du bilan, votre médecin vous prescrira certainement un régime d’éviction des allergènes. En cas de doute, demandez conseil à votre médecin ou à votre diététicien. Il est en mesure de vous guider sur le régime alimentaire que vous devriez adopter, une alimentation équilibrée.

Si vous avez des réactions allergiques, le professionnel de santé va vous prescrire des soins permettant de stabiliser ou d’éliminer les symptômes. En cas de non-respect du régime alimentaire préconisé, les symptômes d’allergie alimentaire pourraient réapparaître.

Avant d’acheter les produits industriels, étudiez attentivement leurs étiquettes. Vous y trouverez sûrement la présence d’ingrédients ou additifs considérés comme allergènes. Restez vigilant lorsque vous consommez des produits préparés non emballés et non industriels.

Dans le cas où vos symptômes allergiques réapparaîtront, faites preuve de beaucoup de vigilance au quotidien ou courez à la pharmacie de garde dans les Hauts de Seine. Notez les aliments ou substances qui pourraient déclencher de nouveaux signes.

Quels bons gestes en cas d’allergie alimentaire ?

Devant une urgence liée à une allergie alimentaire, il y a des conduites à tenir pour ne pas aggraver la situation. Gardez toujours avec vous le kit de soins que vous pouvez acheter sur 118-418.pharmaciedegarde.org. En général, cette trousse comprend une dose auto-injectable d’adrénaline. Vous pouvez l’utiliser en cas de choc anaphylactique sans les secours. Il est essentiel que vous appreniez à reconnaître les premiers signes et à vous servir du matériel de soins ordonné par votre médecin. Pensez à informer votre entourage de son mode d’emploi.

Après une injection d’adrénaline, vous devriez faire une surveillance médicale. Une fois que vous avez utilisé votre trousse d’urgence, il doit y avoir une prise en charge hospitalière. Grâce à ce suivi, le professionnel de santé peut étudier l’évolution de votre allergie alimentaire et adapter votre traitement si nécessaire.

Quelles mesures complémentaires pour l’allergie alimentaire ?

Si vous souffrez d’une allergie alimentaire, vous pouvez recourir à des mesures complémentaires. Il vous est possible de la traiter par des médicaments anti-allergiques comme les cromones ou le kétotifène. Pour en acheter, rendez-vous à la pharmacie de garde dans le 92.

Pour bloquer les réactions allergiques, vous pouvez aussi utiliser les techniques de désensibilisation sous cutanée ou orale à l’aide des allergènes modifiés sans gluten.

Quels sont les critères à prendre en compte pour choisir un complément alimentaire naturel de qualité ?
Les bienfaits cachés du Genmaicha : un thé unique qui offre une foule d’avantages pour votre corps

Plan du site