Quels sont les bienfaits du curcuma pour la santé ?

Bienfaits du curcuma

Tour à tour loué puis décrié, le curcuma est-il un super-aliment ? Ce qui est certain, c’est que de nombreuses études visent à déterminer son impact sur la santé. Si les conséquences d’une ingestion ne sont pas forcément aussi importantes que souhaité, elles peuvent en revanche être délétères en cas de maladie. Pour tout savoir sur cette épice traditionnelle de la cuisine orientale, suivez le guide.

Anti inflammatoire, antioxydante : quelles sont ses vraies vertus ?

Que ce soit du côté scientifique ou du côté des médecines douces, les allégations ne manquent pas au sujet des vertus supposées de l’épice. Elle est tour à tour présentée comme :

  • anti inflammatoire, qui empêche les réactions d’inflammation;
  • antioxydante, qui détériore les radicaux libres néfastes à l’organisme;
  • protectrice du système digestif, comme la plupart des épices;
  • stimulante pour la fonction mitochondriale, qui fournit de l’énergie;
  • protectrice du système hépatique en stimulant la production de bile;
  • préventive contre l’apparition et le développement des cancers.

Bien sûr, il est peu probable qu’un seul aliment se montre aussi miraculeux sur autant de plans. Cependant, certaines caractéristiques qui lui sont attribuées peuvent améliorer l’état général de santé, en association avec d’autres mesures. Il faut noter toutefois que le corps assimile mal cet ingrédient exotique. Son association avec la pipérine améliore sa biodisponibilité, c’est pourquoi il est souvent cuisiné avec du poivre.

Curcuma et curcumine quelle différence y a-t-il entre ces deux noms ?

La curcumine est tout simplement le principe actif qui est contenu dans l’épice dont elle tire le nom. Elle fait partie, avec la déméthoxycurcumine et la bisdéméthoxycurcumine, des curcuminoïdes présents dans la plante dont est tirée la poudre jaune. Ladite plante, qui compte dans la famille du gingembre, produit des racines qui regorgent de ces composés. Si vous achetez une racine fraîche en magasin, vous la trouverez sous une apparence assez similaire à la racine de gingembre, mais avec une couleur plus marquée qui s’approche du doré. En général, c’est un produit qui se trouve sous la forme de poudre dans les supermarchés et épiceries fines.

C’est à la curcumine que sont associés les principaux effets de l’épice indienne. Elle se retrouve sous un pourcentage d’environ 5% dans les préparations habituelles, mais peut être concentrée sous la forme de compléments alimentaires. Sa réputation lui attribue des caractéristiques anti-inflammatoires et antioxydantes. Elle aiderait même à prévenir les tumeurs.

Le curcuma et ses dangers, contre-indications médicales

Comme tout aliment présentant des effets spéciaux sur l’organisme, cette épice est à considérer avec précaution dans certains cas. En effet, bien que ses conséquences soient plutôt de faible envergure, elle peut poser problème si la personne est dans une des situations suivantes :

  • atteinte ou obstruction des voies biliaires par des calculs;
  • problème hépatique chronique ou faiblesse du foie;
  • ulcère gastrique au niveau de l’estomac ou du duodénum;
  • prise d’un traitement anticoagulant;
  • allergie déclarée ou possible à la plante;
  • grossesse en cours ou désirée;
  • allaitement du jeune enfant.

Les personnes de moins de 18 ans ne devraient pas prendre de traitement à base de cette plante ou de l’un de ses composés. Cependant, en usage alimentaire, l’effet est si minime qu’il est rarement prohibé. De façon générale, seule une complémentation particulière à base de produit dont la disponibilité est augmentée est potentiellement nocive pour l’organisme.

Conseils pour une bonne assimilation

Si vous suivez un traitement ou que vous souhaitez introduire l’épice plus régulièrement dans vos plats, vous pouvez adopter quelques astuces pour améliorer l’assimilation de ses composés et en augmenter les effets.

Sachez d’abord que selon la visée, l’utilisation de l’épice ou d’un complément sélectionnant seulement l’un des principes actifs n’aura pas le même résultat. Pour freiner la croissance des champignons et des tumeurs, par exemple, l’ingrédient complet se montre plus efficace grâce à l’action cumulée de la curdione et des autres composés chimiques. En revanche dans les cas de diabète, c’est la version concentrée de la curcumine qui présente les meilleurs résultats.

L’association avec la pipérine permet de booster la biodisponibilité des principes actifs. Si vous cuisinez, ajoutez une pincée de poivre dans toutes vos préparations contenant la fameuse épice jaune. Le poivre freine l’organisme dans son processus d’élimination. L’intestin a donc plus de temps pour emmagasiner les molécules et profiter de leurs bénéfices. Évidemment, les personnes sujettes aux troubles digestifs éviteront cette association au possible.

Comprendre ce qu’est l’ubiquinone et l’ubiquinol
Fruit d’Amazonie : le fruit champion du monde