Faire une cure en oméga 3

oméga 3

Une cure d’Oméga-3 comporte une large variété de bienfaits pour la santé. Entre autres, ils interviennent dans la croissance, la différenciation cellulaire et favorisent une bonne immunité.

En quoi consistent les Oméga-3 ?

Il s’agit d’une famille étendue de molécules faisant partie du groupe des acides gras insaturés. On les trouve dans les lipides alimentaires et ils sont indispensables à une bonne santé. Ils contiennent de l’ALA, EPA et DHA. Le premier est nécessaire au fonctionnement du système cardiovasculaire tandis que les EPA et DHA, des anti-inflammatoires, bénéficient au coeur, au cerveau et à la rétine. Ces substances participent à plusieurs autres processus biochimiques : l’agrégation des plaquettes sanguines,la réduction des triglycérides dans le sang, la régulation de la tension artérielle, la souplesse des vaisseaux sanguins, le bon fonctionnement du cerveau…Ces produits naturels complètent parfaitement une alimentation riche en vitamines, minéraux et protéines. Dans le marché des suppléments alimentaires en pharmacie ou sur des sites spécialisés, vous trouverez des Oméga-3 d’origine végétale ou animale (à base d’huile de poisson).

Pourquoi suivre une cure d’Oméga-3 ?

Une alimentation équilibrée devrait toujours comporter plus d’Oméga-3 que d’Oméga-6. Or, dans les pays occidentaux, il a été établi que le rapport Oméga 3/Oméga 6 en Occident se situe de 10/1 à 30/1 alors qu’il devrait afficher 1/1 et 4/1 – en raison d’une alimentation inadéquate. Un excès d’Oméga-6 empêche que le Oméga-3 soient assimilés par l’organisme de façon optimale. Suivre une cure d’Oméga-3, quelques fois par année, surtout en cas de déficit alimentaire, est le meilleur moyen de ramener un équilibre des l’ALA, EPA et DHA. La durée recommandée pour une cure est généralement de 6 à 8 semaines. Chez les personnes désirant faire diminuer leur taux de triglycérides ou de cholestérol, un dosage de 2 grammes d’omega 3 par jour est recommandé. Pour les sujets déprimés, 4 grammes par jour ; pour les personnes atteintes d’arthrite ou de polyarthrite rhumatoïde, jusqu’à 6 grammes par jour.

Quels sont les bienfaits des oméga-3 ?

Essentielles au bon fonctionnement du corps, les oméga-3 sont particulièrement performantes pour offrir une protection de qualité au coeur et aux artères, pour améliorer la fluidité de la circulation du sang et prévenir la dégénérescence cérébrale ou rétinienne. Ils contribuent à assurer la production de bon cholestérol et à réguler la pression artérielle. Des recherches ont permis de démontrer les bienfaits de ce produit naturel sur les états de dépression passagère. Ils aident à conserver une mémoire alerte en apportant du soutien aux membranes des neurones. Ainsi, ils sont utiles pour prévenir des maladies dégénératives telles que le Alzheimer. Leurs vertus anti-inflammatoires bénéficient aux personnes souffrant de douleurs articulaires. Ils limitent l’apparition de certaines allergies chez les enfants. Au contraire, les Oméga-6 sont plutôt considérés comme pro-inflammatoires. La prise de ces compléments alimentaires convient aux personnes de tous âges.

Comment choisir ses suppléments d’Oméga-3 ?

Une panoplie de marques les commercialisent, aussi il est essentiel de choisir un produit de qualité supérieure. Vérifiez leur provenance (les poissons, les krills ou les algues dont ils sont issus doivent avoir été prélevés dans un environnement sain). Idéalement, favorisez les oméga-3 de type bio correspondant à la pêche durable et écoresponsable ; la pression à froid est un autre critère à privilégier. Pour vous procurer ce type de produit, recherchez le label MSC !

Les produits issus d’alternatives végétales, comme les algues marines, conviennent aux personnes végétariennes et vegans (ou celles qui sont allergiques aux poissons ou aux crustacés). Il existe également des produits à base d’huile de lin ; ils sont riches en ALA mais insuffisants pour métaboliser le DHA. Les Oméga-3 à base de poissons gras sont des sources encore plus importantes de EPA et de DHA. Mieux vaut privilégier les produits issus d’huile de poisson sauvage (provenant de la pêche durable), sans gélatine animale, et à haute concentration de EPA (plus de 1500 mg par gélule) et de DHA (plus de 1000 mg par gélule). Les Oméga-3 de qualité supérieure ont subi un filtrage des polluants et des métaux lourds tels que le mercure et le PCB – à très basse température afin de conserver l’intégrité de l’huile et ne pas l’oxyder.

Si vous prenez des médicaments, il est toujours plus prudent d’en parler à votre médecin de famille avant d’entreprendre une cure à base de suppléments alimentaires. Aucun effet secondaire négatif n’a été relié à la prise d’Oméga-3 sous forme de cure ou de supplément quotidien régulier.


Comprendre ce qu’est l’ubiquinone et l’ubiquinol
Fruit d’Amazonie : le fruit champion du monde