Carence en fer: prévention et traitement

La pâleur, la fatigue et les ongles cassants: ces symptômes peuvent indiquer un manque de fer dans le corps. Les personnes concernées ne doivent en aucun cas faire le médecin, mais doivent consulter leur médecin de famille.

Fonctionnement du fer dans l’organisme humain

Le corps ne peut pas produire le fer lui-même. Le fer, un oligo-élément, doit donc être absorbé avec les aliments. L’organisme n’a besoin que de quantités relativement faibles de ce minéral. Mais, ils ont une fonction vitale. « Le fer contenu dans l’hémoglobine, pigment sanguin, assure un transport d’oxygène en douceur dans l’organisme », explique un interniste. Concrètement, cela fonctionne ainsi: l’oxygène est inhalé par les poumons. Pour qu’elle puisse fournir de l’énergie aux cellules, elle doit être absorbée par le sang et distribuée dans tout le corps. Le fer soutient ce processus. Le fer dont l’organisme n’a pas besoin est stocké dans le foie, la rate ou la moelle osseuse et mobilisé en cas de besoin. À cet égard, il peut s’écouler un temps relativement long avant qu’une carence en fer ne se manifeste ». Dans un premier temps, seules les réserves de fer sont épuisées, mais la santé et les fonctions corporelles ne sont pas altérées.

Que se passe-t-il si on manque de fer?

Si l’organisme ne dispose pas d’une quantité suffisante de minéraux, la fatigue, l’épuisement et le manque de concentration, mais aussi les maux de tête, la pâleur, les ongles cassants ou la perte de cheveux peuvent en être les conséquences. Les femmes ont un plus grand besoin de fer que les hommes. Elles ont besoin de 15 milligrammes par jour, voire 30 milligrammes pendant la grossesse. Les hommes se débrouillent avec 12 milligrammes de fer par jour. La raison de cette différence est que les femmes perdent beaucoup de fer pendant leurs menstruations mensuelles. Cela peut entraîner un déficit dans l’organisme. Dans le monde, 25 % des gens souffrent de carence en fer, dont 80 % sont des femmes. Si ce déficit n’est pas traité, il peut en résulter une anémie (anémie ferriprive).

Comment faire face à une carence en fer?

Toute personne soupçonnée de souffrir d’une carence en fer ne doit en aucun cas acheter et prendre un supplément de fer au supermarché. Il est président de la Chambre des pharmaciens du Rhin du Nord. Une telle automédication comporte le danger que le fer, un oligo-élément, soit peut-être trop absorbé. Cela peut également être préjudiciable. Au lieu de prendre eux-mêmes un supplément de fer, les patients doivent consulter leur médecin de famille. Il peut effectuer un test sanguin pour savoir s’il y a vraiment une carence en fer. Si le soupçon est confirmé, le médecin et le patient doivent rechercher ensemble la cause. Une carence en fer peut, par exemple, être causée par un saignement des gencives, une perte de sang lors d’une opération ou un saignement inaperçu dans la région intestinale ». D’autres causes possibles de carence en fer sont les dons de sang fréquents ou une utilisation perturbée du fer. Un régime alimentaire déséquilibré ou sans viande peut également entraîner une carence en fer. Parfois, le médecin prescrit des comprimés pendant quelques semaines pour aider à remplir les dépôts de fer vides dans le corps. Ce n’est que dans de très rares cas que le fer est injecté. Les comprimés de fer doivent, si possible, être pris le matin à jeun avec beaucoup de liquide, car c’est à ce moment qu’ils fonctionnent le mieux. Il recommande de respecter strictement le dosage prescrit par le médecin afin de prévenir les effets secondaires désagréables. En raison des préparatifs, les selles peuvent devenir noires pendant un certain temps.

Prévention d’une carence en fer 

La meilleure prévention contre la carence en fer est une alimentation équilibrée. Les sources importantes de fer sont le foie, le bœuf et le porc, mais aussi les œufs, la volaille et le poisson. Toutefois, les produits animaux ne doivent pas être trop unilatéraux, d’autant plus qu’ils ont souvent une teneur élevée en matières grasses. « Pas plus de 300 à 600 grammes de viande et de saucisses devraient figurer au menu chaque semaine », conseille un expert en nutrition. Les végétariens peuvent également couvrir leurs besoins en fer avec des produits à grains entiers, des légumineuses, des betteraves et des légumes verts comme le chou vert ou les épinards. Parmi les autres aliments contenant du fer figurent les girolles et les flocons d’avoine. Si les supports de fer des plantes sont absorbés en même temps que la vitamine C, par exemple, les produits à base de céréales complètes avec du jus d’orange fraîchement pressé. Cela améliore l’absorption du fer des aliments. La vitamine C favorise l’absorption du fer dans les intestins. Chez les végétariens, cela peut conduire à un meilleur approvisionnement en fer. Vous devez éviter de boire du café et du thé noir directement avec les repas, car les tanins contenus dans ces produits peuvent inhiber l’absorption du fer dans l’organisme. Le calcium présent dans les produits laitiers est également considéré comme un prédateur du fer. C’est pourquoi, il doit y avoir un intervalle de temps entre l’absorption du fer et du calcium, de préférence une demi-heure environ.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *