Déjeuner : zoom sur les insectes à grignoter, nouvelle source de protéines !

L’humanité est un éternel apprentissage. Aujourd’hui, les insectes sont pratiquement mangeables. Cette consommation d’insectes est appelée l’entomophagie. Les conseils nutritionnels sont axés dans l’équilibre du repas : glucide, lipide et protides ; avec les fruits. L’entomophage se nourrit quasiment d’insectes. En théorie, ils regorgent de protéines à gogo. Une immense variété d’insectes existe dans le monde. Retrouvons-les.

La santé avant tout

La santé est prioritaire chez les êtres-vivants. Si les protéines étaient localisées dans les insectes, comment ne pas en profiter ? La santé avant tout !Les insectes sont qualifiés d’alimentsénergétiques par leur apport en protéines. Les plus célèbres au menu sont les scarabées. Et oui, ils sont tout à fait comestibles. Les scarabées dominent les assiettes du monde par sa forme et son goût. De couleur noire à lumière, les plus pesants et trapus sont les plus prisés à la consommation. On recense plus de trente mille espèces de scarabées dans le monde. De l’ordre des coléoptères, le scarabée est reconnu par ses élytres, ses antennes et feuillets. Notez que les cigales et les cochenilles sont aussi appréciées chez certains plats.

Les insectes : Excellents guérisseurs

Guérisseurs de certaines maladies, les insectes ont ces vertus respectives. Par exemple, la cigale est antitétanique, les abeilles contre les brûlures et pour la cicatrisation… D’autres types d’insectes sont aussi mangeables, à savoir la chenille. La chenille est le papillon à l’état de larve. Nichée dans son cocon de soie, la chenille persévère quelques mois pour donner naissance à des ailes. Son cocon lui permet de se protéger des invasions étrangères et de fructifier à l’état papillon. Bon nombre de personnes consomment la chenille dans son assiette telle que les habitants de la brousse ; les sud-africains, … La chenille est ouvertement consommée dans cette partie du monde puisque c’est moins cher et la viande de zébu est deux fois moins rapportant à la chenille. Préparé à l’ébullition ou grillées, les plats de chenilles sont originalement copieux.

Les guêpes, les abeilles, les fourmis

Apparemment, les insectes sont mis à l’honneur. En parlant d’insectes, on ne peut échapper aux abeilles ; les guêpes, les fourmis et la famille des criquets. Quatorze pourcent de la population dans le monde avalent des abeilles et des guêpes. Les abeilles sont reconnues par ces quintuples yeux à vue panoramique, son dard et ses deux antennes. La sécrétion de miel et de cire font partie de leurs raisons de vivre. Toutefois, les guêpes sont allouées de deux ailes, une machine buccale broyeuse parallèlement lécheuse, et d’un dard. Mesurant entre 15 et 25 mm, chaque espèce de guêpes à son propre dessin tracé sur lui. Les fourmis sont au menu. De l’ordre des hyménoptères, les fourmis vivent en colonies. Par sa vertu thérapeutique, les fourmis sont classées parmi les plats les plus privilégiés du monde. On recense plus de douze mille espèces de fourmis. Se faire cuire de protéines est tout à fait original et surprenant. Place aux insectes ! À votre santé !

Dïner : la grande mode des tacos débarquent en France
Goüter : la tendance des nicecreams et glaces maison healthy